[Page Accueil BnF]

[Les dossiers pédagogiques]

Ecriture cunéiforme
Carte d'identité

En bref
En savoir plus
Carte d'identité
Mythe de naissance
Déchiffrement
Chronologie
Géographie
En images

[Sommaire du dossier Ecriture]

Introduction

Bien que son aspect "en forme de coins" dérive de l'évolution d'une écriture pictographique, la tradition attribue le nom de cunéiforme à l'ensemble du système graphique le plus important de l'Asie occidentale ancienne.

Naissance vers 3 300 avant J.-C.
Lieu Mésopotamie
Ascendance écriture originale
Système - idéographique
- syllabique
- occasionnellement alphabétique
(alphabet ougaritique, "alphabet syllabique" vieux-perse).
Signes

- 300 à 900 signes pour le système syllabique et idéographique,
- une trentaine de signes pour les adaptations alphabétiques de la côte orientale de la Méditerranée,
- 36 signes pour "l'alphabet syllabique" vieux-perse.

Lecture - à l'origine de droite à gauche et en colonnes,
- puis de gauche à droite et en lignes à partir d'environ 2400-2350 avant J.-C. pour l'écriture cursive, et à partir du IIe millénaire avant J.-C. pour l'écriture monumentale.
Langues notées une quinzaine de langues et des dialectes : sumérien, élamite, hurrite, akkadien, assyro-babylonien, éblaïte, cananéen, ougaritique, hittite, vieux-perse, etc...
Documents - les plus anciens connus : tablettes administratives d'Uruk (pays de Sumer)
Usage - NON : le dernier texte babylonien connu date de 75 après J.-C.
Mythe Enki et l'Ordre du Monde

En bref
En savoir plus
Carte d'identité
Mythe de naissance
Déchiffrement
Chronologie
Géographie
En images


[Accueil] / [Dossiers pédagogiques] / [Sommaire Écriture]