Page de calligraphie persane en nasta'liq

"La fête est arrivée et l'œil du firmament est devenu comme illuminé par la nouvelle lune ; elle avait, tel un roi, une couronne semblable à un croissant au sommet de sa tête […] " : ainsi débute le texte-calligraphie de ce quatrain qui semble jaillir sur le brun et le jaune très pâles du papier marbré à la façon d'un feu d'artifice.

La calligraphie en écriture nasta'liq est signée de Mohammad A'zam, un calligraphe de l'Inde moghole ayant vécu au XVIIe siècle.

 

Page de calligraphie persane en nasta'liq
Album de pièces calligraphiées réunies à Faïzabad,
vers 1765-1775, par J.-B. Gentil.
Papier ; calligraphie seule 12 x 22 cm.
Paris, BnF, Mss or., Supplément persan 392, fo 6.