Nacelle de Moïse et / ou cercueil de Joseph

Dans cette bible espagnole de 1357, quand commence l'Exode, la main de l'artiste a comme ciselé la micrographie d'une sorte de boîte ou de coffret muni d'un fermoir, posé sur des lignes d'écriture en zigzag.

Il est question ici de la nacelle de jonc de l'enfant Moïse cachée dans les roseaux des eaux du Nil, tel que l'épisode est conté dans Exode II, 3.

Mais ici, cette image ne renvoie pas seulement à la suite du texte - à savoir, donc, la naissance de Moïse - elle offre la particularité d'illustrer aussi le dernier verset de la Genèse, juste au-dessus. Le premier livre de la Bible, en effet, se termine sur la mort de Joseph : " [...] et on le mit dans un cercueil en Égypte. " (Genèse, L, 26), or les légendes populaires juives tissées autour du texte biblique rapportent que le cercueil de Joseph fut immergé dans le Nil pour en bénir les eaux, avant que Moïse, au moment de la sortie d'Égypte, ne l'en sortît miraculeusement pour le conduire en Canaan.

Nacelle de Moïse et / ou cercueil de Joseph
Bible espagnole de 1357
Paris, BnF, manuscrits orientaux, hébreu.