Voile de tête du Maghreb

Les alignements parallèles composant la décoration de ce voile de soie, où alternent couleurs et motifs géométriques ou floraux ainsi que des mains et des inscriptions épigraphiques tissées, pourraient rappeler le rythme des lignes d'une page d'écriture. Destiné à rendre invisible la fiancée lors de la cérémonie de son mariage, ce voile donne à voir vers l'au-delà, tandis qu'un rectangle noir vient exactement masquer le visage de la future épouse.

Voile de tête
Soie naturelle, Tunis, début du XIXe siècle.
Musée des Arts d'Afrique et d'Océanie,
secteur Maghreb, inv. MN. AM 1965.5.1