[Page Accueil BnF]

Ecritures grecques et latines
En savoir plus

En bref
En savoir plus
Carte d'identité
Mythe de naissance
Chronologie
Géographie

 

[Les dossiers pédagogiques]

1. Les origines de l'écriture grecque
2. L'invention des voyelles chez les grecs
3. Variations de l'écriture latine

[Sommaire du dossier Ecriture]

2. L'invention des voyelles : naissance et postérité de l'alphabet grec

Le progrès intellectuel de l'écriture phénicienne par rapport aux systèmes cunéiforme et hiéroglyphique réside dans le fait qu'elle est entièrement phonétique ; elle n'utilise plus - comme le faisaient les écritures précédentes pour pallier les ambiguïtés de leurs graphies - des compléments de sens ou des indicateurs grammaticaux. Chaque signe représente une consonne précise et une seule. La seconde étape, pour parvenir à un système qui note tous les sons de la langue, est franchie par les Grecs : ils inventent les voyelles.

Si les voyelles n'existent pas dans l'écriture phénicienne, c'est sans doute parce que leur figuration n'est pas nécessaire à la compréhension du texte. Les racines sémitiques sont généralement composées de trois consonnes et les consonnes sont elles-mêmes très nombreuses, - ce qui donne beaucoup de possibilités de combinaisons différentes. Il n'y a guère d'homophones et donc peu de risques d'erreur de lecture. Dans la langue grecque, comme dans toutes les langues indo-européennes, le rôle des voyelles est essentiel. Les Grecs ont gardé les consonnes phéniciennes qui pouvaient correspondre à leur langue et, pour transcrire la première de leur voyelle alpha, ils empruntèrent au phénicien une consonne qui restait inemployée en lui donnant une autre valeur phonétique.
Ainsi naquit :
- la voyelle alpha, empruntée à la consonne aleph de l'alphabet sémitique, désignant la tête de bœuf ;
- puis ils inventèrent les voyelles epsilon, omikron, upsilon

Et plus tard :
- les voyelles iota et omega,
- les consonnes phi, khi, psi.

Au début, les signes s'écrivaient de droite à gauche, puis le sens de l'écriture fut inversé de gauche à droite, en passant par l'intermédiaire du boustrophédon (c'est-à-dire que l'on écrivait une ligne dans un sens et la suivante dans l'autre, comme le bœuf en labourant fait des allers et retours d'un bout à l'autre du champ).

L'usage de l'alphabet grec est attesté par des inscriptions datant de la deuxième moitié du VIIIe siècle avant J.-C., mais le caractère abouti de ces inscriptions laisse penser que l'adaptation du phénicien à la langue grecque serait bien antérieure et daterait plutôt du Xe siècle. L'écriture grecque continue à s'élaborer jusqu'au - Ve siècle et fixe son sens de lecture de gauche à droite.

L'alphabet grec va servir de modèle à d'autres pays de langue indo-européenne (ou caucasienne). Sa propagation suit exactement l'expansion du christianisme. Emprunté par les Égyptiens vers le IIIe siècle avant notre ère pour noter leur langue à son ultime stade, il donne l'écriture copte. Au IVe siècle après J.-C., Wulfila, évêque d'origine cappadocienne, convertit les Goths et traduit la Bible en mettant au point, à partir des lettres grecques, l'alphabet gothique. Les Arméniens et les Géorgiens, devenus chrétiens, créent au début du Ve siècle leur propre alphabet, inspiré du grec, pour transcrire dans leur langue respective les textes sacrés, écrits jusque là en grec et en syriaque. La tradition attribue à un saint homme du nom de Mesrop l'invention des deux alphabets.

Au IXe siècle, les moines Cyrille et Méthode évangélisent les Slaves et deux écritures apparaissent dans les textes liturgiques : le glagolitique, dont certains caractères complémentaires du grec viendraient de l'hébreu, - et le cyrillique, qui dériverait du glagolitique. À partir du XIIIe siècle, les orthodoxes slaves n'utiliseront plus que le cyrillique.


Version grecque de l'Almageste de Ptolemée
Parchemin, IXe siècle.
Paris, BnF, Dép. des Manuscrits,, Grec

1. Les origines de l'écriture grecque
2. L'invention des voyelles chez les grecs
3. Variations de l'écriture latine


[Accueil] / [Dossiers pédagogiques] / [Sommaire Écriture]