patience...
 

  Sauf-conduit
égypte, 751
Papyrus
78 a : 24,5 x 21 cm;
BnF, Manuscrits orientaux, arabe 4634
 
Après la conquête arabe, le papyrus continua d’être utilisé en égypte, où il connut, au xe siècle, la concurrence du papier. Ces documents en écriture cursive sont deux autorisations à se rendre en Haute-égypte et à y travailler pendant un mois, délivrées en 751 à deux moines du monastère d’Abû-Harmîs (Saint-Jérémie) et à un troisième, qui devait probablement les accompagner. De tels documents étaient produits en deux exemplaires, l’un pour l’administration d’origine, l’autre, scellé, étant remis au titulaire. On en a conservé un peu plus d’une dizaine, datant de 720 environ à 751, probablement la période pendant laquelle les moines furent soumis à ce type d’autorisation pour circuler. Trouvés par des paysans dans une jarre à Saqqara, sur le site du monastère, et envoyés à Silvestre de Sacy par le consul de France, ceux-ci furent les premiers papyrus arabes publiés.