patience...
 

  Livre de dévotion relié « en papillon »
Chine, Dunhuang, 988
Manuscrit, encre sur papier
5 x 4,7 cm
BnF, Manuscrits orientaux, Pelliot chinois 3759
 
Copié par un adepte de la foi bouddhique pour son usage personnel, ce petit livret est constitué de soixante-quinze feuilles de papier pliées en deux et assemblées par simple collage au niveau de la pliure. Le papier fin, à la pâte peu homogène et aux vergeures régulières, porte ici du texte sur ses deux faces et le texte du recto transparaît au verso. Un autre livret (Pelliot chinois 3761) ne porte de texte que sur une face du papier, selon l’usage chinois. La « reliure » est elle aussi fort simple : un ou deux feuillets, du même papier que celui du texte, sont collés ensemble. Le dos d’un livret est renforcé de papier, tandis que l’autre est couvert d’un taffetas de soie teinte en bleu. Cette forme d’assemblage des livrets à la colle, dite « en papillon », hudiezhuang, apparaît au Xe siècle, associée aux débuts de l’imprimerie. Elle restera en vigueur jusqu’au XIIIe ou XIVe siècle.