patience...
 

  Monnaie de 5 fen de l’ère Kang De de l’empereur Pouyi (Mandchoukouo)
Chine, 1944
Caoutchouc
Diamètre : 19,4 mm ; 0,96 g
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, 1990-2277
 
Des supports sans valeur intrinsèque ont existé à certains moments et dans certaines régions, lorsque, du fait des circonstances politiques ou sociales, les formes traditionnelles de la monnaie ont fait défaut ou ont été rejetées ; les acteurs économiques ont alors mis au point des monnaies de substitution, de nature totalement fiduciaire, en matières viles dont la seule valeur était garantie par l’inscription. à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, les communautés chinoises du Sud de la Thaïlande et de Malaisie ont utilisé des monnaies d’étain ; à la même époque, ce sont des plaquettes de bambou qui circulaient dans la province chinoise du Jiangsu ; dans ces deux cas, la garantie est celle de la firme émettrice dont le nom est portée au droit. à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’état du Mandchoukouo, dans l’incapacité d’émettre de la monnaie métallique, a frappé de la monnaie dans du caoutchouc fourni par les Japonais. Dans le cas de la monnaie d’étain, l’inscription est obtenue par moulage, suivant la tradition chinoise. Le bambou, lui, est amolli par un long bain d’eau chaude, puis pressé avec des matrices ; on a souvent ajouté des inscriptions à l’encre de Chine. Les inscriptions sur caoutchouc sont obtenues à froid au moyen de presses de grande force.