patience...
 

  « Livre de bois », l’Udânavarga de Subashi
Chine, Kucha (?), fin IIIe siècle – début IVe siècle
Manuscrit, encre sur bois de peuplier
6,7 x 37,2 cm
BnF, Manuscrits orientaux, Pelliot sanscrit Udanavarga bois 5 et 7
 
Parmi les trouvailles majeures de la mission Pelliot en Asie centrale (1906-1909), cette version sanscrite des Stances de la Loi selon la tradition de la secte des Sarvâstivâdin, considérée comme la plus ancienne connue de ce grand texte, est une source essentielle pour la connaissance de la transmission de la foi bouddhique. Ce document provenant du complexe monastique de Subashi, dans l’oasis de Kucha, constitue aussi une découverte archéologique exceptionnelle : sur les quarante-six ôles que comportait le manuscrit original, quarante ont été retrouvées, et, même si beaucoup sont très fragmentaires, c’est la preuve que des « livres de bois » ont existé en Sérinde. La tradition indienne des pothi, ces livres faits de feuilles de palme superposées, est ici adaptée aux ressources locales, et le bois de peuplier est découpé en fines lamelles aux dimensions usuelles des ôles ; elles sont écrites à l’encre, les caractères étant tracés au calame ou au stylet de bois sur le recto et le verso, puis elles sont liées ensemble grâce à un cordon passant par un trou d’enfilage ménagé à cet effet.