patience...
 

  Texte mythologique au nom du père-du-dieu d’Amon Payser (fragments)
Thèbes, Haute-égypte, XXe-XXIe dynastie, 1185-950 av. J.-C.
Papyrus portant de l’écriture hiéroglyphique
37 x 44,7 cm
BnF, Manuscrits orientaux, égyptien 158
 
Ce papyrus fait partie d’un groupe de textes funéraires que des particuliers se firent fabriquer à la fin du Nouvel Empire et à l’époque suivante. Leur contenu particulier les rattache à la tradition des textes funéraires royaux du Nouvel Empire que l’on trouve gravés dans les tombes de la Vallée des Rois : pour le présent papyrus, le texte qui a servi de modèle est la Litanie du soleil. Ces textes funéraires royaux décrivent le voyage du dieu soleil Rê pendant la nuit, tandis qu’il se régénère pour renaître au matin. Ils sont ici récupérés pour un usage funéraire privé. Ce papyrus porte un titre assez courant dans la littérature funéraire, Le Livre de ce qu’il y a dans l’au-delà. Le fragment coté égyptien 158 contient le début de ce texte, ainsi que son titre ; Osiris y reÇoit l’offrande d’eau fraîche de la part du défunt ; le dieu est suivi de quelques-uns des êtres mystérieux qui hantent ces lieux. Ils ont ici la forme de momies et sont comme placés à l’intérieur d’une châsse. Quelques-uns d’entre eux s’apparentent à des formes de Rê ; d’autres, inconnus, sont peut-être des habitants de l’au-delà. Le fragment coté égyptien 161 conserve la fin de ce livre, avec ces mêmes créatures « fantastiques », qui assurent au défunt des offrandes alimentaires de toutes sortes, comme l’indique le texte des colonnes séparant les différentes représentations.