patience...
 

 
La Cité de Dieu

Charles de Gaucourt, La Cité de Dieu. Traduction française de Raoul de Praelles, XVe siècle. Parchemin (52 x 35 cm).
BNF, Manuscrits (Fr. 19 f 190)

Alors que le monde physique n'est pas encore vraiment géométrisé, Charles de Gaucourt illustre, dans l'esprit de son époque, une véritable géographie spirituelle : les hauteurs célestes représentent les niveaux de spiritualités les plus élevés, où se tiennent les élus, les anges, Dieu.