patience...
 

 
Husraw Ier et son vizir Buzurdjmihr

Firdawsî, Shâh-nâma. Iran, Shîrâz, XVe siècle.
BNF, Manuscrits (suppl. persan 493 fol. 456)

"Deux envoyés du roi de l'Inde présentent à Husraw Ier [Chosroès Anushirvân], souverain sassanide qui régna de 531 à 579 sur l'Iran, un jeu d'échecs qu'ils viennent de confectionner pour lui." C'est l'épisode légendaire expliquant l'introduction des échecs, jeu indien, en Iran. Le poète, Firdawsî, décrit alors ce jeu d'ébène "aux cent cases" où deux armées "de teck et d'ivoire" s'affrontent. Il consacre plusieurs distiques à l'évocation de la marche des différentes pièces ; dans chaque camp, un roi et son conseiller, entourés de deux éléphants, de deux dromadaires, de deux chevaux et de deux chars (le mot persan est rukh), ont devant eux une ligne de fantassins.