patience...
 

 
Recueil de parties et problèmes d'échecs

Nicholes de S. Nicholaï de Lombardie, Le Gieu des eskies. Manuscrit copié et peint à Paris, début du XIVe siècle. Parchemin (206 feuillets).
Paris, BNF, Manuscrits (fr. 1173 f° 3)

À partir de la fin du XIIIe siècle, les recueils de parties et de problèmes d'échecs se multiplient. Les finales, notamment, retiennent l'attention et servent à la composition d'études (au sens moderne du mot) déjà très élaborées, semblables à celles que l'on compose en pays musulmans depuis le Xe siècle. Ce recueil très soigné propose 348 études de fin de partie, rigoureusement décrites et commentées.