patience...
 

 
Le cruel Evilmodorach, roi de Babylone

Jacques de Cessoles, Le Jeu des échecs moralisés. Traduction française de Jean Ferron. Vers 1480-1485. Parchemin, 56 ff. (23,7 x 15,5 cm).
BNF, Manuscrits (fr. 2000 f° 4v°)

D'après une légende dont Jacques de Cessoles se fait l'écho, le philosophe Xerxès aurait inventé les échecs afin de guérir Evilmodorach de sa folie meurtrière. Le roi de Babylone était devenu fou après avoir fait couper son père en trois cents morceaux qu'il donna en pâture aux vautours.