patience...
 

 
Comment Nature apparaît à l'Acteur

Evrart de Conty, Le Livre des échecs amoureux. Peint par le Maître d'Antoine Rollin.Flandres, XVe siècle. Manuscrit sur parchemin.
BNF, Manuscrits (Fr. 9197 fol. 13)

Il lui sembla alors voir apparaître une dame appelée Nature, qui venait aimablement l'instruire et lui reprocher sa paresse. Elle l'invitait à se lever, à aller visiter le monde et à employer son temps à quelques bonnes œuvres. […] Ainsi, Nature voulait lui dire que, pour lui qui était déjà dans l'âge parfait, avec les sens bien disposés et l'entendement prêt à comprendre le bien ou le mal, c'était grande paresse et grande honte s'il ne les employait pas à bonne œuvre. C'est pourquoi elle voulait qu'il se lève et qu'il quitte le lit d'ignorance, d'enfance et d'oisiveté, car ce lit est beaucoup plus périlleux que celui où coucha Lancelot. Et elle voulait qu'il aille voir le monde pour comprendre sa beauté et les grande merveilles de la nature, afin d'occuper son temps à quelque œuvre honnête et profitable, de louer le Créateur qui fait de telles merveilles et d'y employer son temps et son entendement, comme le font les oiseaux qui, dès le point du jour, commencent à chanter, et s'y emploient très souvent toute la journée.