patience...
 

 
L'acteur et les cieux

Evrart de Conty, Le Livre des échecs amoureux. Peint par le Maître d'Antoine Rollin.Flandres, XVe siècle. Manuscrit sur parchemin.
BNF, Manuscrits (Fr. 9197 fol. 29)

Quand l'Acteur dit qu'il voyait tant d'étoiles autour de la face et de la tête de Nature que nul vivant n'aurait pu les dénombrer, il dit à propos des étoiles fixes et de la huitième sphère qui sont innombrables pour l'homme. Bien que celles-ci soient toutes d'un grand pouvoir, les sept planètes ont une efficacité beaucoup plus grande et qui nous est perceptible. En réalité, toutes les vertus et les propriétés que les anciens ont pu reconnaître aux étoiles fixes se ramènent à celles des sept planètes, comme le dit expressément Ptolémée. Il dit en outre qu'il y en avait une qui les surpassait toutes incomparablement en pouvoir et en dignité, et c'était le soleil. Celui qui voudrait bien considérer l'autorité et l'exellence du soleil parmis les planètes et les autres étoiles, s'émerveillerait d'abord de sa taille prodigieuse, car de toutes les choses corporelles qui nous sont perceptibles en ce monde, le soleil est la plus grande, comme le dit Haly. Et Ptolémée dit à ce sujet que le soleil est cent soixante-six fois plus grand que le terre ; il le démontre de manière certaine et véritable.