patience...
 

 
Pan, dieu de la nature universelle

Evrart de Conty, Le Livre des échecs amoureux. Peint par le Maître d'Antoine Rollin.Flandres, XVe siècle. Manuscrit sur parchemin.
BNF, Manuscrits (Fr. 9197 fol. 187v)

Nous devons savoir que les anciens poètes entendaient par le dieu Pan la nature universelle qui comprend d'une part le ciel et les étoiles et toutes les réalités du monde superieur et, d'autre part, les quatre éléments et les réalités terrestres du monde inférieur. Cette idée nous est bien signifiée par le mot grec Pan, qui équivaut à "tout" en français c'est-à-dire la nature entière. […] Enfin, le fait que cette image donne à entendre que Cupidon, le fils de Vénus et le dieu de l'amour, lutta contre le dieu Pan, l'abattit et le vainquit complètement, nous signifie que l'amour vainc et surmonte la nature.