patience...
 

 
Le Jeu d'or

Maître Ingold, Das Goldene Spiel, ("Le Jeu d'or"). Augsbourg, Günther Zainer, 1472, 2°.
Paris, BNF, Imprimés (Rés. y2. 281)

Le Jeu d'or de Maître Ingold est issu d'une série de sermons prononcés par ce dominicain strasbourgeois vers 1432 et mettant en relation sept péchés capitaux et sept jeux ou activités ludiques particulièrement répandus : les échecs, les dés, les tables, la musique, la danse, le tir à l'arc et les cartes. Les échecs sont associés à la Vaine Gloire. L'influence de Jacques de Cessoles y est patente.
L'imprimeur augsbourgeois Günther Zainer, célèbre pour ses livres illustrés, a orné cette édition de plusieurs bois montrant des parties d'échecs, telle celle-ci qui oppose un homme et une femme de part et d'autre d'un échiquier à 20 cases. Les pièces sont encore les pièces stylisées à la façon des XIIe-XIIIe siècles.