Les recueils d'exempla


L'exemplum est un récit, une historiette ou une fable donné comme véridique et destiné à être inséré dans un discours, en général un sermon, pour convaincre un auditoire par une leçon salutaire qui a valeur d'exemple. Aux XIIe et XIIIe siècles, la forme et l'emploi d'exempla renouvellent la prédication envers les laïcs qui prennent une place plus importante dans la société. Ce sont surtout les dominicains qui diffusent les idéaux et les valeurs de l'Église en tenant compte de l'évolution de la société. Illustrés d'exempla, leurs sermons sont d'une grande efficacité. Les premières compilations d'exempla apparaissent vers 1250. Elles servent à la fois de catalogue pour les prédicateurs et de lecture pieuse pour le public lettré. Au XIVe siècle, les recueils d'exempla sont "moralisés" : une interprétation allégorique ou symbolique, dans un sens religieux conforme à l'enseignement traditionnel de l'Église, vient compléter l'histoire citée en exemple. C'est un tel recueil que Jacques de Cessoles a composé autour du jeu d'échecs.