"De la forme de la reine, de ses mœurs et de son état"

 

 

 

La reine se doit de demeurer en tous points chaste et honnête. Sa forme fut fixée de la manière suivante : sur un trône est placée une belle dame, avec une couronne sur la tête. Elle est enveloppée d'un manteau de fine étoffe, qui masque son corps à la concupiscence des hommes. Car il ne faut oublier que la reine est assise à la gauche du roi par la grâce divine et pour les embrassades de son époux. Il faut que la reine soit docile, issue d'une bonne famille et soucieuse de l'éducation de ses enfants. Sa sagesse ne doit pas seulement se révéler dans ses gestes, mais aussi dans ses paroles, surtout lorsque son époux lui confie un secret. C'est pourquoi, dans la cité comme au combat, où elle évoluera avec précaution, la reine ne doit jamais s'éloigner du roi.

 

 

Jacques de Cessoles,
Le Livre des mœurs des hommes et des devoirs des nobles, au travers du jeu d'échecs
, vers 1315
(adapté par Jean-Michel Péchiné, Gallimard, "Découvertes", 1997)