"Du mouvement de la reine
et comment elle est hors de son siège"


 

 

 

 

Comme le roi et la reine sont d'une même chair, celle-ci ne progresse que d'une case à la fois. En raison de sa fragilité physique, le combat lui est impropre. Mais, si l'on veut comprendre pourquoi la reine s'expose ainsi aux dangers d'une bataille, il faut se souvenir que les hommes, de tous temps, emmenaient avec eux en campagne leurs femmes, et toute leur famille. Car c'est une préoccupation légitime que le roi soit approvisionné en amour, comme il est légitime que le peuple se soucie que la question de la succession royale ne soit pas laissée en suspens. C'est pourquoi la reine doit suivre son époux pas à pas. En outre, au camp, comme au-delà des limites du royaume, elle se doit de se draper dans un voile de pudeur, afin de ne pas attiser la convoitise des hommes.

 

 

Jacques de Cessoles,
Le Livre des mœurs des hommes et des devoirs des nobles, au travers du jeu d'échecs
, vers 1315
(adapté par Jean-Michel Péchiné, Gallimard, "Découvertes", 1997)