"Comment les chevaliers doivent se déplacer"

 

 

 

 

Le chevalier parcourt l'échiquier à bride abattue, en bifurquant à droite ou à gauche, s'il le juge nécessaire, par un saut impromptu. À son premier saut, celui de l'aile droite visite le paysan, puisque ce dernier lui délivre le fourrage nécessaire à l'alimentation de sa monture. Il visite en second le tisserand, qu'il se doit de protéger, car celui-ci lui fournira des vêtements neufs, lorsqu'il regagnera le camp. Il se repose enfin sur une case noire, à proximité immédiate du couple souverain ; car son rôle est de préserver la couronne. Mais, si le roi le lui ordonne, il se rue au combat et charge avec fureur les troupes ennemies, n'écoutant que son courage et offrant avec fermeté sa poitrine à leurs traits.

 

 

Jacques de Cessoles,
Le Livre des mœurs des hommes et des devoirs des nobles, au travers du jeu d'échecs
, vers 1315
(adapté par Jean-Michel Péchiné, Gallimard, "Découvertes", 1997)