Règle du jeu

 

 

 

 

Attendu que le problème d'échecs ci-après énoncé a déconcerté plusieurs de nos lecteurs, il sera sans doute bon de préciser qu'il est correctement résolu en ce qui concerne l'exécution des coups. Il se peut que l'alternance des Rouges et des Blancs n'y soit pas observée aussi strictement qu'il se devrait, et lorsqu'à propos des trois reines on emploie le verbe "roquer", ce n'est là qu'une manière de dire qu'elles sont entrées dans le palais. Mais quiconque voudra prendre la peine de disposer les pièces et de jouer les coups comme indiqué, devra reconnaître que l' "échec" au Roi Blanc du sixième coup, la prise du Cavalier Rouge du septième, et le final "mat" du Roi Rouge répondent strictement aux règles du jeu.

Les mots nouveaux employés dans le poème Bredoulocheux (pages 65-67) ont donné lieu à des divergences d'opinion quant à la façon de les articuler ; il pourrait donc être également indiqué de donner quelques conseils à cet égard. Prononcez "slictueux" comme s'il s'agissait de trois mots distincts ("slic" ,"tu" et "eux"), et détachez bien également les quatre syllabes – al-lou-in-d' – d' "allouinde". Sachez aussi que, dans Le Morse et le Charpentier (pages 111-117), la locution conjonctive "parce que", placée à la fin du cinquième, du quinzième, du quarante-septième et de l'avant-dernier vers doit, toujours, se prononcer parceuk.

Signalons enfin, aux lecteurs peu familiarisés avec le jargon des canotiers, que le verbe plumer (intr.), employé par la Reine Blanche à la page 141, veut dire ramener l'aviron vers l'avant de I'embarcation en effleurant les flots de sa pelle tenue presque horizontale, et que la locution argotique attraper un crabe, prononcée par ladite souveraine à la même page, signifie engager – par maladresse – l'aviron dans l'eau assez profondément pour qu'il se trouve placé, la pelle vers le bas, en position verticale.
   

 

 

ROUGES     

 

 

 

 

 

 

 

BLANCS     

Le Pion Blanc (Alice) joue et gagne en onze coups


   
 

1. Alice rencontre la Reine Rouge.

2. Alice traversant (par chemin
de fer)
la 3e case de la Reine
va à la 4e case de celle-ci (Twideuldeume et Twideuldee)

3. Alice rencontre la Reine Blanche (et le châle de celle-ci).

4. Alice va à la 5e case de la Reine (boutique, rivière, boutique).

5. Alice va à la 6e case de la Reine (Heumpty Deumpty).

6. Alice va à la 7e case de la Reine (forêt).

7. Le Cavalier Blanc prend le Cavalier Rouge.

8. Alice va à la 8e case de la Reine (couronnement).

9. Alice devient Reine.

10. Alice roque (festin).

11. Alice prend la Reine Rouge
et gagne.

 

1. La Reine Rouge va à la 4e case de la Tour du Roi.

2. La Reine Blanche (lancée à la poursuite de son châle) va à la 4e case du Fou de la Reine.

3. La Reine Blanche (en train de se métamorphoser en brebis) va à la 5e case du Fou de la Reine

4. La Reine Blanche (abandonnant l'ouf sur l'étagère) va à la 8e case du Fou du Roi.

5. La Reine Blanche (fuyant devant le Cavalier Rouge) va à la 8e case du Fou de la Reine.

6. Le Cavalier Rouge va à la 2e case du Roi (échec).

7. Le Cavalier Blanc va à la 5e case du Fou du Roi.

8. La Reine Rouge va à la case du Roi (examen).

9. Les Reines roquent.

10. La Reine Blanche va à la 6e case de la Tour de la Reine (soupe).
 

Lewis Carroll, De l'autre côté du miroir, 1871
(traduction de Henri Parisot, Aubier-Flammarion, 1971)