Chronologie


VIe siècle
Apparition du chaturanga - le jeu "des quatre rois" - dans l'Inde védique.
Vers 570
Le jeu indien se transforme et passe en Perse sous le nom de shatrandj : le jeu d'échecs est né.
642
En conquérant la Perse, les Arabes font connaissance avec le shatrandj.
Vers 660
Les échecs musulmans deviennent non figuratifs. Seuls les Chiites ont continué à jouer avec des pièces figuratives.
VIIe-IXe siècles
Diffusion des échecs orientaux dans tout le monde islamique jusqu'en Espagne musulmane. Le jeu est introduit en Chine et au Japon par voies commerciales.
711
Les musulmans s'emparent de Tolède. Les populations conquises, juives et chrétiennes, font connaissance avec le jeu d'échecs.


842
Premier traité échiquéen arabe.
Autour de l'an 1000
Introduction du jeu depuis la mer Noire vers la Scandinavie et la Russie.
Diffusion du jeu dans l'Occident chrétien par l'Espagne et la Sicile.
1008
Première mention du jeu d'échecs dans un texte occidental.
XIe siècle
L'Église condamne ce jeu "de hasard" car il se joue alors avec des dés.

XIIe -XIIIe siècles
Transformation des pièces. Le jeu de guerre devient un jeu de cour mis en scène dans les romans de chevalerie. Les échecs se popularisent et gagnent toutes les couches de la société occidentale.
Vers 1200
Le pape Innocent III tente une première moralisation du jeu d'échecs. Les joueurs sont enjoints d'abandonner les dés.
1254
Saint Louis condamne le jeu d'échecs qui se joue encore avec des dés.

1275
S'inspirant des compositions arabes antérieures, le Lombard Nicolas de Nicolaï compose en latin le premier traité occidental échiquéen diffusé sous le nom de Bonus Socius.
Vers 1315
Le Lombard Jacques de Cessoles compose en latin Le Livre des échecs moralisés. Les dés sont définitivement abandonnés.
Vers 1400
Évrart de Conty compose Le Livre des échecs amoureux.
Vers 1475
Transformation des règles visant à accélérer les parties.
1512
Le Portugais Pedro Damiano publie à Rome son Traité sur le jeu incomparable des échecs qui connaît un succès d'édition sans précédent et devient une référence.
1574
Philippe II d'Espagne est le mécène du premier tournoi occidental, entre champions italiens et espagnols.
1619
Les compilations de parties entreprises par Gioachino Greco, dit le Calabrais, s'imposent comme normes.

1715
Le café de la Régence à Paris devient le haut lieu des parties d'échecs jusqu'en 1920.
1749
Le champion français Philidor (1726-1795) publie son Analyse des échecs qui révolutionne le déroulement tactique des parties en confiant aux pions un rôle fondamental.
1769
Un ingénieur autrichien met au point un automate jouant aux échecs : le "Turk" fait une tournée triomphale en Europe et aux États-Unis. La ruse, qui consistait à cacher un opérateur dans le coffre de l'automate, ne sera découverte qu'en 1834 !
1783
Benjamin Franklin publie La Morale aux échecs, premier traité échiquéen américain, où il invite ses concitoyens à pratiquer le jeu sans réserve.

1796
Le Directoire ferme le Cercle d'échecs de Paris, trop associé à la noblesse. Le jeu est réhabilité dès 1804 par Bonaparte, grand amateur d'échecs.
1818
Fines et élégantes, les pièces française de style Régence s'imposent comme échecs par excellence. Elles seront normalisées par l'Anglais Staunton en 1850 comme la référence en compétition.
1836
La première revue échiquéenne, Le Palamède, est éditée en France.
1851
Le premier tournoi international des échecs est organisé à Londres. L'Allemand Adolf Andersen (1818-1879) devient champion d'Europe.

1857
Paul Morphy (1837-1884) est sacré premier champion des États-Unis.
1886
Les premiers championnats du monde officiels sont organisés aux États-Unis.
1886-1894
L'Autrichien Wilhelm Steinitz (1836-1900) est le premier champion du monde.
1924
Création de la Fédération internationale des échecs (FIDE).
Vers 1949
Le premier ordinateur capable de jouer aux échecs est mis au point par un ingénieur anglais.
  1972
En pleine guerre froide, l'Américain Robert Fischer (1943-) tombe le Soviétique Boris Spassky (1937-) après un match très médiatisé.
1975
L'URSS prend sa revanche : le jeune Soviétique Anatoly Karpov (1951-), âgé de vingt-trois ans, est sacré champion du monde.
1985
Le Soviétique Garry Kasparov (1963-) succède à son compatriote Karpov comme champion du monde.
1993
Kasparov fonde la Professional Chess Association qui organise son propre championnat international. Faute d'être battu, il reste le meilleur joueur du monde.
1996
Les ingénieurs d'IBM mettent au point le programme Deep Blue qui peut analyser jusqu'à cinquante milliards de positions en trois minutes ! La machine perd face à Kasparov, puis gagne l'année suivante.