fermer
l'aventure des écritures

Les systèmes idéophonographiques

 

Pictogramme

Dans les systèmes idéophonographiques, chaque signe ou "idéogramme" représente un objet ou une idée ; l'allure graphique de ce signe dérive d'un pictogramme, petit dessin schématique et symbolique dans lequel on peut reconnaître la figure d'un objet ou la deviner, comme un poisson ou une étoile.


Idéogramme

À l'origine, l'idéogramme ou "signe-idée" note un concept. Les idéogrammes peuvent donc éventuellement être signifiants dans plusieurs langues et théoriquement compris par des gens ne parlant pas la même langue. Pour autant, ils ne constituent pas une écriture universelle car chaque culture a un code de représentation propre : ainsi, l'eau est représentée chez les Égyptiens par des vagues, chez les Chinois par une évocation du courant, chez les Aztèques par la couleur bleue à l'intérieur d'un récipient. Quand le concept s'exprime par un mot, l'idéogramme devient logogramme *.

Le signe de l'eau chez les Egyptiens, les Chinois et les Aztèques

Ces systèmes ne permettent pas d'exprimer facilement les formes grammaticales ni les noms propres : tout le monde ne peut pas s'appeler monsieur Ours Blanc ou madame Gazelle ! Pour pouvoir évoluer, ils doivent intégrer de plus en plus de signes-mots pour leur valeur phonétique, comme dans les rébus.

sommaire
haut de page