fermer
l'aventure des écritures

L'alphabet latin : un alphabet issu du grec


Dérivée de l'alphabet phénicien, l'écriture grecque a donné naissance à l'alphabet latin (via l'écriture étrusque). Cet alphabet est la base de l'écriture dite "en caractères latins", utilisée actuellement pour la transcription d'une grande partie des langues du monde, mais elle sert aussi à de nombreux symboles, notamment dans l'écriture mathématique et scientifique.
 
Si la langue des Étrusques reste encore mal connue, on sait que leur écriture, issue directement de l'alphabet archaïque grec de type occidental, a servi aux Romains au cours du VIIe siècle av. J.-C. pour créer leur propre alphabet.
 
Au IIIe siècle av. J.-C., l'alphabet latin se composait de dix-neuf lettres. Le G a été créé à partir du C. Vers le Ier siècle av. J.-C., on a emprunté directement au grec les lettres X, Y et Z. À peu près constitué aux environs de l'ère chrétienne, l'alphabet latin s'est imposé sur une vaste aire géographique en se déclinant selon des styles variés.
 
L'alphabet a subi au cours des âges quelques aménagements concernant surtout les signes de renfort (accents, cédille, tilde) et la ponctuation. En France, on a utilisé des lettres qui ont disparu (é cédillé) ou des abréviations dont subsiste l'esperluette &. Chaque langue a aménagé l'alphabet latin selon son système linguistique, en ajoutant des lettres et des signes diacritiques *, comme dans le vietnamien ou le turc.
sommaire
haut de page