fermer
l'aventure des écritures

L'énigme de l'écriture de l'Indus

par Gérard Colas
La civilisation de l'Indus s'est épanouie dans le nord-ouest du sous-continent indien du milieu du IVe millénaire au début du IIe millénaire avant notre ère. Une catastrophe inexpliquée l'a anéantie. Cette civilisation nous a laissé une écriture qui reste indéchiffrée, certains chercheurs aujourd'hui considérant même qu'il ne s'agissait pas d'une écriture.
L'écriture de l'Indus apparaît sur environ deux mille sceaux et, secondairement, sur des plaques de cuivre, sur des objets de terre cuite, d'os et d'ivoire. Elle comporte quatre cents signes différents. Certains semblent composés : les signes de base seraient au nombre de deux cents, chiffre qui paraît exclure qu'il s'agisse d'une écriture syllabique. Plusieurs savants ont essayé de déchiffrer cette écriture, mais aucune thèse ne s'est imposée.
Certains y ont vu la lointaine ancêtre de la brâhmî. Il s'agit d'une pure conjecture. On ignore la langue même qu'elle transcrivait. L'hypothèse d'une langue protodravidienne, c'est-à-dire apparentée aux principales langues de l'Inde du Sud, reste une supposition.
sommaire
haut de page