fermer
l'aventure des écritures

L'écriture latine

L'alphabet latin, commun à presque tous les pays occidentaux, est né en Italie aux alentours du VIe siècle av. J.-C. C'est ce dont témoignent les plus anciens documents retrouvés à ce jour, la lapis Niger, une stèle en tuf du forum romain, et une épingle en or, la fibula praenestina. À cette époque, le sens de l'écriture n'est pas encore fixé. On trouve des inscriptions écrites de droite à gauche (c'est le cas de la fibule) ou de gauche à droite, ou encore en boustrophédon, alternant une ligne vers la droite et une ligne vers la gauche.
 
La graphie très simple des premières capitales romaines (traits sans pleins ni déliés et sans empattements) dévoile clairement les origines de cet alphabet : un métissage d'écriture sémite (le phénicien), grecque et étrusque. À ses débuts, il est composé de dix-neuf lettres. L'évolution de la langue, les échanges avec les autres peuples introduiront peu à peu les lettres G, J, U, W, X, Y et Z, portant le nombre de lettres à vingt-six.