fermer
l'aventure des écritures

La rustica

par Véronique Sabard Geneslay
Cette capitale dérive directement de la capitale romaine, mais ses proportions sont beaucoup plus étroites. Les premiers modèles de capitalis rustica datent du Ier siècle apr. J.-C. Les archéologues ont découvert des affiches électorales peintes sur les murs de Pompéi (79 apr. J.-C.) utilisant ce type d'écriture.
 
L'apogée de cette capitale se situe aux IVe et Ve siècles; mais elle est encore employée dans les manuscrits carolingiens des IXe et Xe siècles pour les titres et distinctions.
 
Elle a servi à des usages assez différents selon les époques : au début de notre ère, elle est utilisée pour des inscriptions peintes sur les murs, avec beaucoup de liberté et sans attention particulière à la finition. Elle est dans ce cas proche d'une cursive et évoque le graffiti. Mais elle a également suivi une réalisation proche du dessin de lettre, se rapprochant de la capitale romaine.
 
Avec le temps, son utilisation a changé et elle est devenue au Ve siècle une écriture de livre très élégante et régulière.
 
Les formes étroites de ce type d'écriture sont dues à la forte inclinaison de l'outil employé.
 
Utilisée pour des écrits quotidiens au pinceau sur les murs, ainsi qu'au calame et à la plume sur toutes sortes de supports (papyrus, parchemin, tablettes de bois...), elle a aussi servi pour des inscriptions lapidaires.
sommaire
haut de page