fermer
l'aventure des écritures

L'anglaise

par Véronique Sabard Geneslay
 
En prolongement de la chancelière italienne, influencée par une taille de la plume de plus en plus pointue, permettant de forts contrastes entre les pleins et les déliés, se succèdent toutes les écritures bâtardes, dont la forme aboutie est l'anglaise. La cursive se maniérise à outrance, la technique de la gravure sur métal peaufinant le dessin de cette écriture. Sa richesse d'exploitation formelle en fait un modèle d'écriture qui influence toute l'Europe.
 
Elle connaît un grand développement du temps de l'Empire britannique par sa diffusion commerciale, succès dû à sa rapidité d'exécution et à sa bonne lisibilité, ainsi qu'à l'apparition de la plume métallique, premier outil d'écriture durable et prêt à l'utilisation. L'écriture enseignée dans les écoles est restée, jusqu'à nos jours, formée sur le modèle de l'anglaise.
 
sommaire
haut de page