fermer
l'aventure des écritures

La ponctuation, une invention occidentale ?

par Annie Berthier

Avec la généralisation de l'imprimerie et l'usage mondial de la presse et des médias, les différents systèmes d'écriture à travers le monde adoptent des systèmes de ponctuation et de signes de renfort de l'écriture proches de ceux utilisés pour l'alphabet dit "latin". Cependant, dans chaque culture, le système de base reste souvent vivace.
 
En Chine, il n'existe pas, fondamentalement, de ponctuation : la lisibilité est confiée à une mise en ligne qui peut changer de sens, à une disposition en damier des caractères sur la surface à écrire séparés par des espaces ; plusieurs lectures d'un même texte sont parfois possibles et les poètes jouent avec bonheur de cette liberté.
 

En Inde, il existe des écritures sans espace entre les mots. L'écriture arabe, quant à elle, a connu une évolution comparable à celle de l'alphabet latin : apparition de points où la couleur joue un grand rôle, de rosettes, de signes dans les marges. L'origine de la virgule est à rechercher dans la lettre arabe vav, petite boule avec un crochet qui est aussi la conjonction "et" ; empruntée par les typographes italiens de la Renaissance, de phonique en arabe, elle devient muette dans l'alphabet latin. L'alphabet arabe utilise désormais la virgule mais, pour ne pas être confondue avec le vav, elle s'écrit avec le crochet vers le haut.
sommaire
haut de page