fermer
l'aventure des écritures

Remotiver le support

Parcours pédagogique
L’étymologie sera une bonne entrée pour comprendre le rôle du support. Le terme "support" du latin "supportare" est ambivalent. En effet, le support est à la fois ce qui reçoit le texte et ce qui le porte. Le support reçoit le texte et lui impose ses contraintes mais il porte le texte et l’accompagne de significations qui vont enrichir le message.
Les artistes, les hommes de la mode et de la publicité savent particulièrement bien jouer de la force de communication des supports de l’écrit.

 

Le support au service du texte

Le choix du support correspond parfois en effet à un projet d’écriture bien déterminé. Dans l’album, l’écriture dans la rue, on choisit quelques images et on analyse oralement les caractères du message contenu sur les différents supports. A chaque document projeté on posera la question suivante : quel est le projet d’écriture ? Comment peut-on qualifier le support? On veillera à répondre à chacune de ces interrogations :

. éternel/éphémère ?

. d’usage restreint/d’usage public ?

. transportable/non transportable ?

. cher/pas cher ?


Documents à consulter

Des documents très contemporains
 
Après ces clichés très contemporains, on peut aussi explorer des documents variés et émanant de cadre géographiques et culturels divers.
 
ou ces œuvres d'artistes
 

On aboutira à des analyses des analyses de ce type

Sur un rideau de fer
Projet : Signer, se rebeller, s’exprimer, prendre un risque, …
Choix du support : pauvre, rebelle, interdit, dur, éternel ou éphémère…
Public visé : grand
Chez le tatoueur
Projet : rendre beau, afficher une appartenance, cacher, coder, renfermer un secret, donner une image, se rebeller …
Choix du support : intime, vieillissant, souple, personnel, unique, …
Public visé : restreint ou grand en fonction de la localisation du tatouage…
Sur un ticket de métro
Projet :se souvenir, consigner, être rapide, …
Choix du support :éphémère, pratique, petit, support de fortune, insolite, …
Public visé : restreint
Dans la vitrine du pâtissier
Projet : Faire plaisir, célébrer, fêter, faire-part, partager, …
Choix du support :éphémère, effaçable, comestible, …
Public visé : restreint, intime
Sur la paume de la main
Projet : Se souvenir, cacher, ...
Choix du support : par défaut, fortune, effaçable, éphémère, intime, …
Public visé : restreint
Stèle votive
Projet : dédicacer, honorer, s’attirer la faveur des dieux, …
Choix du support : éternel, dur, pérenne, …
Public visé : grand
Auguste empereur
Projet : honorer, glorifier, communiquer, partager, signer…
Choix du support : dur, pérenne, précieux
Public visé : grand
Postures d'écriture au sol
Projet : jouer, s’essayer, s’initier, apprendre, s’orienter, apprendre, s’initier, jouer…
Choix du support : naturel, meuble, éphémère, disponible, effaçable
Public visé : restreint et public à la fois
Lettre à Robert Delaunay
Projet : communiquer, correspondre, évoquer…
Choix du support : symbolique, pliable, déchirable, fragile, contraint, limité, insolite…
Public visé : restreint
Lettre écrite sur du linge
Projet : correspondre, se rebeller, prendre un risque
Choix du support : intime, contraint, fragile, insolite
Public visé : restreint, intime

Ecritures et supports, tableau récapitulatif

 

Les élèves sont invités à reprendre tous les documents explorés au cours de la séance afin d’élaborer un tableau visant à :

. dégager les différentes fonctions de l’écriture : se souvenir, communiquer, célébrer, cacher, se rebeller, s’orienter, faire mémoire, apprendre, …

. reprendre l’inventaire des supports exploités,

. considérer les gestes et les outils d’écriture,

. dégager enfin les qualités des supports : friables, solides, mous, éphémères, pérennes, durs, précieux, pauvres, éternels, solennels, rebelles, interdits…


Cette étude pourra être poursuivie à l’oral : les élèves établiront des liens pluriels entre les différents supports d’écriture. Les supports dominants y apparaissent comme des supports permettant d’absorber des pluralités d’usages et le livre comme une modalité particulière de l’écrit liée à sa transportabilité et à sa capacité à rassembler les textes en corpus. On pourra conduire les élèves à donner une définition du livre : un livre est un support préparé, pour recevoir et rassembler des textes dans un format réduit permettant de les transporter..
Synthèse: Ecouter le récit "Matières et usages"
Le débat autour de ce tableau doit permettre :
- d’identifier les différentes fonctions parfois contradictoires de l’écriture : de la circulation de l’information au secret,
- de dégager le geste d’écrire comme un saisissement par la main et par l’esprit de la matérialité d’un support,
- de faire alors apparaitre l’espace du livre comme territoire particulier de l’écrit, contrairement à ce qui avait pu être formulé au début de la séance,
- de les rendre attentifs à la valeur ajoutée du support, notamment dans une démarche artistique et de les mettre ainsi sur le chemin d’inventer, de rêver leur propre livre…

Activités d’écriture

 
Aux XXeet XXIe siècles, des artistes investissent des supports d’écriture et choisissent  des matériaux sensibles pour leurs livres. Le support participe au message dans un jeu où texte et matière font corps dans une nécessaire réciprocité. L’observation de quelques exemples d’entre eux peut être une invitation  à la création.
Images à consulter
 

Créer une bibliothèque des supports

 
Les élèves seront invités à créer, avec la collaboration du professeur d’arts plastiques, une bibliothèque des supports. Chacun peut alors proposer par exemple sept supports de son choix tel un cabinet de curiosité qu’il faut organiser, avec une petite scénographie. Ce travail inclut bien sûr la rédaction d’un cartel pour chaque support et une justification de son intérêt.

Ecrire un récit étiologique

La lecture et l’écriture de contes est au cœur de l’année de sixième. En conclusion de cette séance sur les supports d’écriture, les élèves peuvent inventer un mythe sur la naissance des écritures (invention collective, invention mythique…) Toutes les cultures ont conçu des mythes de naissance de l’écriture. Ces mythes ont parfois recours à un inventeur d’écriture.
Partant du principe que l’écriture n’existe pas encore, les élèves doivent imaginer un inventeur d’écriture. A travers la préparation de ce travail, ils sont invités à :

. travailler sur un personnage

. inventer un cadre géographique et un cadre social

. choisir un support

. choisir les signes de cette nouvelle écriture

. inventer un motif de création de l’écriture, un enjeu (religieux, politique, commercial etc)

. réfléchir à la mise en forme de leur récit en fonction de la teneur du récit et de son destinataire.

Ecrire en remotivant le support

 
Les élèves dans un cadre de classe n’ont l’habitude de rendre des travaux que sur un seul support, le papier. La redécouverte du support comme essentiel lors d’un projet artistique, les conduira à imaginer un support d’écriture (insolite ou plus classique) et à concevoir un texte pour ce support. Le support doit surprendre, les élèves sont invités à la créativité. Attention, le contenu de l’écrit doit faire allusion au support à un moment donné.
Exemples: Une lettre sur un tronc d’arbre, un conte sur un panneau publicitaire, une liste de course sur du papyrus…
sommaire
haut de page