l'aventure des écritures

méso-amérique

l'ambiguïté des écritures précolombiennes

page précédente 13 page suivante
Dans l'Amérique précolombienne, où coexistent civilisations de l'écrit et civilisations de tradition orale, seule l'Amérique centrale a vu se développer une tradition de l'écrit. Elle commence vers 2000-1500 avant J.-C. avec les Olmèques, dont le calendrier comprend des signes gravés (glyphes) associés aux différents éléments chronologiques (jour,
année, cycle...).
À partir de 600 avant J.-C., les Zapotèques développent un système où voisinent signes chronologiques et non chronologiques ; il sert à commémorer les conquêtes, à noter le nom des souverains vainqueurs, des villes soumises, et à fixer les dates des événements relatés.
C'est un livre naturel car il n'a été fabriqué par personne. Le livre tourne seul ses pages. Chaque jour s'ouvre une page et si quelqu'un veut la tourner intentionnellement, il saigne parce qu'il est vivant. Mythe de l'origine du livre glyphique.