l'aventure des écritures

le code

le code brouillé

page précédente 1114 page suivante
Il reste ainsi des écritures non ou mal déchiffrées parce que leurs inscriptions sont trop courtes ou trop répétitives et parce que la langue qu'elles transcrivent est inconnue.
C'est le cas du linéaire A crétois ou de l'écriture de l'Indus.