l'aventure des écritures

écriture et langue

 

page précédente 33 page suivante
Le destin des langues turques illustre bien le caractère aléatoire de la relation qui unit écritures et langues. Au fil de leurs migrations sur la carte, les Turcs adoptèrent successivement : une écriture runiforme, dans l'Altaï au VIIIe siècle ; l'alphabet arabe, à l'ouest
à partir des IXe-Xe siècles avec l'islamisation ; l'alphabet sogdien, à l'est, chez les Turcs ouïgours ; en Asie centrale, les caractères cyrilliques. Depuis 1928, les Turcs de Turquie ont adopté en l'aménageant l'alphabet latin.