l'aventure des écritures

écriture et parole

fixer la parole

page précédente 26 page suivante
Quand l'écriture essaie d'"attraper" la parole, on peut dire qu'elle travaille dans deux directions. D'abord, à partir d'une analyse de la langue, l'écriture note rigoureusement les différentes unités de sons qui constituent les mots. Ensuite, dans un souci de transcrire, au-delà des mots, les inflexions, les intonations et les musiques de la voix qui les porte, l'écriture s'enrichit de signes discrets, parfois totalement muets, ceux de la ponctuation qui donne au
texte sa respiration, son interprétation émotionnelle et mélodique, et brode dans son épaisseur une chorégraphie de gestes silencieux qui en colorent le sens. Lorsque le texte a vocation à être chanté ou psalmodié, il se développe un système de notation musicale.