l'aventure des écritures

écriture et parole

naissance de la lecture silencieuse

page précédente 66 page suivante
Dans la lecture silencieuse, le lecteur fait des hypothèses de sens sur des ensembles de caractères perçus comme des signes pictographiques *. Il vérifie ces hypothèses au fur et à mesure par un déchiffrement partiel et ne se formule pas toujours les mots. Dans une lecture rapide il traduit, sans même prononcer les mots dans sa tête, une grande part de sa perception visuelle en sens. Cette capacité ne s'acquiert qu'avec une pratique intensive de la lecture.