l'aventure des écritures

En bref

 

page précédente 27 page suivante

les supports s'adaptent À la diffusion du texte

Les supports majeurs de l'écrit, quant à eux, n'ont cessé d'évoluer, de l'argile au cédérom, vers une meilleure adaptation à la multiplication et à la diffusion des textes. Cette évolution se dessine selon deux grands axes :
· un "compactage" de plus en plus efficace du texte ; inaugurée par le passage du volumen * ou rouleau, sur lequel on n'écrit généralement que d'un côté, au livre ou codex *, qui permet, sur la même surface, de stocker deux fois plus de texte qu'avant, cette évolution se poursuit aujourd'hui avec l'accroissement constant de la capacité de mémoire des supports informatiques ;
· une émancipation progressive du texte par rapport au support : le support devenant de moins en moins contraignant, le texte organise de plus en plus l'architecture matérielle du support. Ainsi, tant que régna le papyrus, le découpage du texte fut tributaire de la capacité du rouleau; le parchemin, dont l'usage s'est répandu à partir du IVe siècle, possédait en revanche une souplesse jusqu'alors inconnue qui se "pliait" à toutes les exigences du texte.