l'aventure des écritures

supports végétaux

les feuilles de palmier

page précédente 45 page suivante
Jusqu'au XXe siècle, dans le sud de l'Inde, au Sri Lanka et dans tout le Sud-Est asiatique, on écrivit sur des feuilles de palmier, le tallipot ou le latanier suivant les régions. Ces feuilles ou "ôles *" (du tamoul ôlei, "feuille") étaient spécialement préparées pour recevoir l'écriture, incisée au stylet métallique au recto et au verso ; elles témoignent, une fois encore,
de l'ingéniosité des hommes dans l'utilisation des matériaux qui étaient à leur disposition. Réunies entre des tablettes de bois grâce à des cordelettes passées par des trous, ces ôles étaient la forme traditionnelle des livres indiens et plus particulièrement des textes sacrés bouddhiques.