l'aventure des écritures

l'alphabet grec

l'invention des voyelles

page précédente 24 page suivante
L'emprunt au phénicien se double d'une innovation révolutionnaire : la notation des voyelles. L'alphabet phénicien, dépourvu de signes pour les noter, comportait en revanche des signes-consonnes inutiles au grec. Au lieu d'inventer d'autres lettres, les Grecs les ont utilisés avec une nouvelle valeur phonétique : la consonne phénicienne aleph ("le bœuf")
est ainsi devenue la voyelle grecque alpha, gardant sa forme de base et son nom phéniciens, mais perdant sa valeur sémantique *. Les signes s'écrivaient d'abord de droite à gauche, puis le sens de l'écriture a été inversé de gauche à droite, en passant par l'intermédiaire du boustrophédon *.