l'aventure des écritures

écritures indiennes

la notation des syllabes

page précédente 16 page suivante
L'emploi de l'écriture en Inde (exception faite de l'écriture de l'Indus au IIIe millénaire) n'est attesté que de manière tardive, au IIIe siècle av. J.-C. Il s'inscrit dans un contexte religieux où la parole est fortement valorisée, mais qui n'exclut pas pour autant la performance calligraphique *. La fidélité de cette écriture envers la parole la rapprocherait de l'alphabet grec. Elle s'en distingue pourtant par son souci de réalisme
phonétique et son insistance sur le syllabisme. Là où les Grecs arrivent à une décomposition "atomique" de la langue en consonnes et voyelles, les Indiens distinguent eux aussi voyelles et consonnes, mais ils considèrent le plus souvent la consonne avec une vocalisation, l'unité de base étant la syllabe.