l'aventure des écritures

écritures indiennes

la notation des syllabes

page précédente 26 page suivante
Les écritures indiennes se fondent sur une analyse de chacun des sons de la langue, accomplie notamment à la suite du grammairien Panini (IVe siècle av. J.-C.) par des lettrés soucieux d'assurer la mémoire des textes religieux, certainement les premiers
phonéticiens de l'histoire. Pour eux, la plus petite unité sécable de la langue est la syllabe ou aksara, qui signifie "indestructible". Elle est représentée par un seul groupe graphique où la consonne fait corps avec la voyelle qui suit.