l'aventure des écritures

Glossaire

  1. A
    Abécédaire
    Livre destiné à l'apprentissage de l'alphabet, de la lecture.
    Acrophonie
    Principe consistant à attribuer à un pictogramme le premier son de la première syllabe du mot qu'il représente. Ex. : pour noter /b/, les Phéniciens utilisent le signe symbolisant la maison, qui se dit beit, et ils décident par convention que, toutes les fois que l'on rencontrera ce signe, il ne s'agira pas de "maison" mais du son initial de ce mot.
    Alphabet
    Système d'une trentaine de signes graphiques permettant par leurs différentes combinaisons de transcrire les sons d'une langue. Ex. : l'alphabet latin. Le mot "alphabet" vient de alpha et bêta, premières lettres de l'alphabet grec.
    Alphabétisation
    Enseignement de l'écriture et de la lecture à des personnes analphabètes.
    Analphabète
    Qui n'a pas appris à lire ni à écrire.
  2. B
    Bas de casse
    Caractères minuscules (les caractères minuscules en plomb étaient rangés en bas de la casse d'imprimerie), par opposition aux caractères majuscules.
    Blanc
    Espace vide, intervalle laissé entre deux lettres, deux mots, deux paragraphes.
    Boustrophédon
    Écriture dont les lignes vont alternativement de gauche à droite et de droite à gauche, à la manière du tracé des sillons creusés dans un champ par les aller et retours de la charrue (boustrophédon vient du grec bous "bœuf" et strophein "tourner").
  3. C
    Cadrat
    Petit lingot de métal employé par les typographes pour laisser des blancs et compléter les lignes où le texte ne remplit pas la justification.
    Cadratin
    Blanc dont la largeur égale la force de corps du caractère utilisé. Il existe des demi-cadratins et des quarts de cadratin.
    Calame
    Roseau taillé utilisé pour écrire.
    Calligramme
    Poème dont les vers sont disposés de façon à former un dessin représentant le ou un thème évoqué dans le texte. Guillaume Apollinaire, qui a lui-même forgé le mot, a composé tout un recueil intitulé justement Calligrammes (1918).
    Calligraphe
    Expert dans l'art de la calligraphie.
    Calligraphie
    Art de la belle écriture. Œuvre réalisée par un calligraphe.
    Caractère de labeur
    Caractère utilisé pour le texte " courant " le plus souvent compris entre les corps 6 et 14. Il est défini ainsi par rapport au caractère de titrage.
    Chasse
    Largeur du plomb et, par extension, espace occupé par le texte sur une ligne par rapport au caractère choisi. On dit d'un caractère qu'il " chasse ".
    Chiffrement
    Opération consistant à coder un message, à le rendre illisible aux yeux d'un tiers pour réserver sa transmission à son destinataire, seul capable de le déchiffrer.
    Clausule
    Dernière partie d'un vers, d'une strophe.
    Codex
    À l'origine, chez les Romains de l'Antiquité, assemblage de tablettes de bois enduites de cire et reliées par des fils ; puis livre dont les feuilles sont pliées et cousues en cahiers ou reliées ensemble (à la différence du volumen, qui se présente comme un rouleau).
    Colophon
    Indication donnée à la toute fin d'un livre manuscrit ou imprimé pour indiquer ses principales caractéristiques (justification de tirage, achevé de copier ou d'imprimer, identification du copiste ou de l'imprimeur...).
    Consonantique
    Relatif aux consonnes. Se dit d'un système, d'une écriture qui ne note que les consonnes (à la différence d'un système vocalique).
    Copiste
    Spécialiste chargé de copier des manuscrits.
    Corps
    La taille d'un caractère est définie par son corps qui est celle du plomb qui le supporte.
    Crénage
    (En anglais : kerning) Gestion de l'espace entre des caractères qui pourraient sembler mal interlettrés : A et V par exemple.
    Crénelage
    (En anglais : aliasing) Effet d'escalier sur une image informatique courbe, dû à une fréquence de balayage trop basse ; il suffit d'augmenter la fréquence pour obtenir une meilleure définition de la courbe.
    Cryptogramme
    Du grec kruptos "caché". Message écrit à l'aide d'un système chiffré ou codé. Dérivés : cryptanalyse, déchiffrement des cryptogrammes ; cryptographie, ensemble des techniques permettant de protéger une communication au moyen d'un code graphique secret.
    Cunéiforme
    Du latin cuneus "clou" ou "coin". En forme de clou. Les caractères de l'écriture cunéiforme, apparue en Mésopotamie, étaient tracés dans l'argile à l'aide d'un stylet à section triangulaire, d'où leur forme caractéristique.
    Cursive
    Se dit d'une écriture dont le tracé rapide et spontané s'effectue sans lever le crayon ou la plume entre les caractères d'un mot. Les caractères sont ainsi reliés entre eux par des ligatures. Les hiéroglyphes égyptiens ou les capitales romaines ont ainsi donné naissance à des écritures simplifiées, plus cursives : respectivement le démotique égyptien ou notre minuscule latine.
  4. D
    Démotique
    Du grec dêmos "peuple". Écriture cursive des anciens Égyptiens, résultant d'une simplification de l'écriture hiératique. C'est la seule écriture égyptienne à connaître une large utilisation dans la vie quotidienne.
    Déterminatif
    Signe permettant de préciser dans quelle catégorie d'objets ou de concepts il faut classer un signe.
    Diacritique
    Du grec diakrinein "distinguer". Se dit d'un signe qui accompagne un caractère pour permettre de le distinguer phonétiquement. Il s'agit le plus souvent d'un point ou d'un groupe de points, ou d'un accent au-dessus ou au-dessous du caractère.
    Ductus
    Du latin ductus "conduit". Manière de tracer les signes d'une écriture.
  5. E
    Écriture
    Représentation de la parole et de la pensée par des signes graphiques fixés par convention. Système de signes graphiques, permettant cette représentation.
    Empattement
    Trait horizontal plus ou moins épais situé en haut et à la base du jambage d'une lettre.
    Enluminure
    Art de décorer, d'illustrer les manuscrits de lettrines et d'initiales colorées et ornées, de miniatures et d'encadrements. Décoration ainsi réalisée.
    Espace
    En typographie, on distingue les espaces entre les mots (du genre masculin) et les espaces entre les lettres (du genre féminin) : espaces fines.
    Esperluette
    Signe typographique (&) utilisé comme abréviation de " et ".
    Estampage
    Opération consistant à prendre l'empreinte d'une inscription en pressant sur la pierre une feuille humide qui est ensuite encrée. Le texte de l'inscription apparaît en blanc sur fond noir.
  6. F
    Filigrane
    Dessin imprimé dans la pâte du papier, visible par transparence.
    Folio
    Feuillet (recto et verso) d'un livre, d'un manuscrit. - En typographie, numéro de chaque page d'un livre.
    Foliotation
    Numérotation des folios d'un manuscrit. Numérotation des pages d'un livre imprimé.
    Frontispice
    Planche illustrée placée en regard de la page de titre d'un livre (en architecture, le terme désignait la façade principale d'un grand édifice).
  7. G
    Glose
    Note venant en marge d'un manuscrit pour commenter ou éclaircir certains mots, certains passages.
    Glyphe
    Du grec glyphein "ciseler", signe gravé en creux. Signe gravé de l'écriture maya. En informatique, symbole graphique abstrait concrétisé par un caractère.
  8. H
    Hampe
    Trait vertical de certaines lettres.
    Hiératique
    Du grec hieratikos "propre aux usages sacrés". Écriture cursive des anciens Égyptiens, résultant de la simplification des hiéroglyphes. C'est l'écriture de l'administration et des transactions commerciales, mais elle sert aussi à noter les textes littéraires, scientifiques et religieux.
    Hiéroglyphe
    Du grec hierogluphikos "gravure sacrée". Signe gravé, idéogramme de l'écriture des anciens Égyptiens.
    Homophone
    Se dit de mots qui se prononcent de la même façon. Ex. : en français vers, verre, vert, vair.
    Hypertexte
    Fonction qui, dans un document informatique, permet de définir des renvois directs entre un élément (texte, image...) et d'autres, situés ou non dans le même fichier.
  9. I
    Idéogramme
    Signe symbolisant une idée, un concept.
    Illettré
    Qui ne sait ni lire ni écrire, ou seulement partiellement.
    Incipit
    Premiers mots, première phrase d'un livre.
    Incunable
    Du latin incunabulum "berceau". Livre imprimé entre l'invention de l'imprimerie en Europe et 1500.
  10. J
    Justification
    Longueur d'une ligne de texte pleine.
    Justifier
    Donne à une ligne de texte la longueur requise en insérant des blancs.
  11. L
    Lettré
    Cultivé, savant, érudit.
    Lettre historiée
    Lettre, initiale d'un manuscrit décorée de scènes à personnages (souvent tirées de la vie des saints ou des Écritures, au Moyen Âge).
    Lettrine
    Grande lettre, parfois ornée, débutant le premier paragraphe d'un chapitre.
    Ligature
    Groupe de lettres liées. Ex. : les lettres d'un même mot dans l'écriture latine manuscrite. En typographie, groupe de lettres liées pour des raisons optiques (ou économiques) comme œ, æ, ff, ffl ou fi.
    Livre d'heures
    Recueil des heures, c'est-à-dire des prières de l'office divin (laudes, matines, vêpres...) dans la tradition chrétienne.
    Logogramme
    Signe représentant un mot (et non un son ou une syllabe). Une écriture utilisant des logogrammes est dite logographique.
  12. M
    Microforme
    Document d'archives (microfiche, microfilm) obtenu par reproduction photographique en format très réduit.
    Micrographie
    Ensemble des techniques permettant de réaliser des microformes. - Écriture dont les lettres sont de taille extrêmement petite.
    Mise en page(s)
    Organisation du texte, des titres, des marges, des blancs, éventuellement des illustrations, dans la surface d'une page.
    Monocondyle
    Tracé d'un seul trait. Une signature monocondyle est une signature enchevêtrée, faite de boucles et de courbes, dont la caractéristique essentielle est la continuité parfaite du trait.
  13. N
    Neume
    Signe servant à la notation du plain-chant entre le IXe et le XIIIe siècle.
  14. O
    Œil
    Partie du caractère d'imprimerie comprenant en relief le dessin de la lettre qui s'imprime sur le papier. Pluriel : des œils.
    Ôle
    Feuille de palmier utilisé anciennement comme support d'écriture en Inde et en Asie du Sud-Est.
    Opentype®
    Opentype® est le format de police multiplate-forme développé conjointement par Adobe® et Microsoft®, les mêmes fichiers étant exploitables sur postes de travail Apple et PC (Personnal Computer). Les polices Opentype peuvent avoir des jeux de caractères étendus et offrir es fonctions de présentation multiples pour un contrôle typographique plus évolué
    Oraculaire
    Qui procède d'un oracle. De nombreuses inscriptions oraculaires ont par exemple été trouvées en Chine (Henan), gravées sur os ou sur écaille de tortue ; datant du XIVe siècle avant notre ère, elles confirment la relation fondamentale qu'entretenait l'écriture avec la divination à son origine.
    Orthographe
    Du grec orthos "droit, correct". Manière, jugée seule correcte, d'écrire un mot (à la différence de la graphie, qui n'implique pas de jugement de valeur).
    Ostracon
    Fragment de poterie, éclat de calcaire utilisé comme support d'écriture. Pluriel : ostraca.
  15. P
    Paléographie
    Science du déchiffrage et de l'interprétation des écritures anciennes.
    Palimpseste
    Du grec palin "en arrière" et psao "râcler", parchemin dont la première écriture a été grattée et effacée pour être remplacée par un nouveau texte (généralement par souci d'économie). La première écriture transparaît souvent derrière celle qui la recouvre.
    Phonation
    Ensemble des facteurs qui concourent à la production de la voix.
    Phonème
    Son d'une langue, représentant la plus petite unité du langage parlé.
    Phonétique
    Qui a rapport aux sons du langage. - Se dit d'une écriture, d'une graphie dont chaque lettre note un son.
    Phonogramme
    Signe représentant un son (et non un mot ou une syllabe). Une écriture utilisant des phonogrammes est dite phonographique.
    Pictogramme
    Signe représentant une chose ou un être.
    Pied-de-mouche
    Signe typographique (¶) utilisé pour indiquer une fin de paragraphe ou, dans les manuscrits médiévaux, une remarque ou un renvoi.
    Poinçon
    Élément en métal comportant à son extrémité le dessin d'un caractère à l'envers. Il est la matrice du moule dans lequel seront fondus les caractères.
    Police
    Ensemble des caractères comprenant lettres, chiffres et ponctuation d'un même corps, de même graisse et de même style. On dit aussi "fonte".
    Ponctuation
    Système de signes utilisés pour délimiter dans un texte les diverses unités grammaticales et indiquer certaines nuances expressives.
    Psautier
    Recueil renfermant l'ensemble des psaumes bibliques.
  16. R
    Rébus
    Devinette sous forme de dessins évoquant par homophonie un mot ou une phrase.
    Réclame
    Mot placé au bas d'une page, dans les manuscrits, et reproduisant le premier mot de la page suivante afin de permettre au relieur d'assembler les feuillets dans le bon ordre.
    Réglure
    Opération consistant à tracer des lignes droites parallèles, verticales et horizontales, sur une page afin de guider l'écriture.
    Réserve (noir au blanc)
    Effet qui consiste à faire apparaître un texte ou une image blanche ou de couleur claire sur un fond noir ou de couleur plus foncée.
    Rotulus
    Ouvrage se présentant sous forme de rouleau (à la différence du codex), le texte étant tracé perpendiculairement à l'axe d'enroulement, en une seule colonne (à la différence du volumen).
    Rubricateur
    Miniaturiste chargé, au Moyen Âge, de réaliser les rubriques.
    Rubrique
    Du latin rubricus "de couleur rouge". Titre de chapitre écrit en rouge et parfois orné (dans les manuscrits anciens).
    Rune
    Du vieux nordique rún "secret, signe magique". Caractère de l'ancien alphabet des langues scandinaves, gravé sur bois ou sur pierre.
  17. S
    Sceau
    Cachet officiel dont l'empreinte est apposée sur un acte pour l'authentifier ou le sceller.
    Scribe
    Spécialiste chargé d'écrire à la main les actes officiels, les textes sacrés, les livres, la correspondance, les comptes, etc.
    Scriptorium
    Atelier intégré à un monastère, au Moyen Âge, et réservé à la copie de manuscrits.
    Sémantique
    Relatif au sens, à la signification.
    Stéganographie
    Du grec stegos "toit, abri". Procédé consistant à dissimuler la présence d'un message sous une apparence anodine. Ex. : dans un tableau, des brins d'herbe alternativement longs et courts peuvent transcrire un texte en morse sans que personne s'en doute, sauf le destinataire averti.
    Sténographie
    Écriture abrégée et simplifiée permettant de noter la parole au rythme de son énonciation.
    Styles
    Du latin stilus "pieu, instrument d'écriture". Variantes graphiques d'un même système d'écriture. Ex. : l'écriture latine se décline en de nombreux styles, de l'onciale à l'anglaise en passant par la gothique.
    Syllabaire
    Ensemble de signes correspondant aux syllabes d'une langue. - Manuel de lecture présentant les mots décomposés en syllabes.
    Syllabique
    Se dit d'une écriture dans laquelle chaque signe représente une syllabe (par opposition à celles qui notent consonnes ou voyelles isolement).
  18. T
    Typographie
    Du grec tupos "empreinte d'un coup, caractère" et graphein "écrire". Technique de composition des textes à partir de caractères mobiles et, par extension, procédé d'impression utilisant des formes imprimantes en relief. Art d'exploiter un espace de communication imprimé (sur du papier, un écran...) pour la diffusion d'un message.
  19. V
    Vélin
    De l'ancien français veel "veau". Parchemin très fin, fait de peau de veau mort-né. Par extension, nom d'un papier uni, ne présentant par transparence ni vergeures, ni chaînettes.
    Vergeure
    Fil de cuivre ou de laiton attaché horizontalement sur le châssis où l'on coule le papier ; chacune des petites raies laissées par ces fils, visibles par transparence, notamment dans le papier vergé).
    Vignette
    Ornement, motif ornemental d'un livre, situé à la première page ou à la fin d'un chapitre.
    Vocalique
    Se dit d'une écriture où les voyelles sont écrites aussi bien que les consonnes.
    Volumen
    Ouvrage constitué de feuillets mis bout à bout, se présentant sous forme de rouleau (à la différence du codex), le texte étant tracé en colonnes parallèles à l'axe d'enroulement (à la différence du rotulus).
  20. X
    Xylographie
    Impression d'images ou de textes gravés en relief et à l'envers à l'aide de planches en bois. Par extension, gravure sur bois.