Écriture démotique égyptienne précoce
Contrat de métayage
533 av. J.-C., 533 av. J.-C..
Papyrus, H. 27 x l. 24 cm
Musée du Louvre, Antiquités égyptiennes, E 7836.
© photo RMN/Hervé Lewandowski
Dès la fin du Nouvel Empire (vers 1000 av. J.-C.), le fossé entre la cursive plus ou moins soignée des textes littéraires ou religieux et celle, de plus en plus simplifiée, des documents administratifs s'agrandit et bientôt se crée une rupture.
Vers 650 av. J.-C. apparaissent des actes juridiques rédigés en une cursive rapide et ligaturée à laquelle on a donné le nom de "démotique" (écriture "populaire").
Le démotique gagne vite les autres secteurs d'activité civile : il est utilisé pour les lettres, les comptes, les ouvrages scientifiques, la littérature, l'histoire, les décrets royaux (la pierre de Rosette est écrite en grec, hiéroglyphes et démotique) et même pour quelques textes religieux, mais le nombre de ces documents reste toujours inférieur à celui des actes juridiques.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu