Palette votive au nom du roi Narmer
Hiéraconpolis, époque prédynastique, vers 3100 av. J.-C.
Grauwacke, H. 64 x l. 0,42 cm
Musée du Caire, JE 32169 (CGC 14716).
© photo Giraudon
Cette palette votive est la plus grande des palettes comportant des scènes figurées.
Toutes les conventions des représentations en deux dimensions y sont déjà présentes : division du champ en registres superposés ; conventions de représentation des personnages - l’œil de face dans un visage de profil ; le torse de face, les jambes de profil - taille des personnages proportionnelle à leur importance et accompagnée de leur légende en hiéroglyphes.

La face présentée ici montre, au premier registre, le roi Narmer inspectant les cadavres décapités de ses ennemis après leur défaite.
Le registre médian comporte une cupule où était broyé un pigment coloré en guise d’offrande. Elle est délimitée par des lionnes au cou démesurément allongé. Le dernier registre montre le roi sous l’aspect d’un taureau détruisant les murs d’une forteresse.

La scène principale de l’autre face montre le roi coiffé de la couronne de Haute-Égypte abattant sa massue sur un ennemi originaire du Nord renversé à ses pieds.
À la partie supérieure, encadré par deux visages de la déesse Hathor, figure le nom d’Horus du roi représenté, à savoir Narmer, le successeur de l’Horus Aha plus connu sous le nom grec de Menès ; l’unificateur de la Haute et de la Basse-Égypte.

 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu