Poème XII des Louanges de la Sainte Croix
De laudibus sanctae crucis de Raban Maur
Fulda, IXe siècle.
Bibliothèque d’Amiens, manuscrit 223.
© photo Éditions Berg - Alain Courtiaud
Poème XII : « comment le nom d’Adam, le premier créé, signifie le second Adam et montre sa passion ».

Le thème, classique dans la théologie biblique, d’Adam comme figure du Christ, donne lieu ici à une mise en page très élaborée puisque les mots contenus dans les quatre lettres du nom d’ADAM, (en commençant par le A situé en haut du carré) forment un seul vers : Sancta metro arte en decet ut sint carmina christo hinc, c’est-à-dire : « Il convient que les poèmes au Christ soient saints par leur mètre et leur art. » Mise en abyme par l’auteur lui-même de son projet artistique.

 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu