Écriture wisigothique
Libellus de virginitate sanctae Mariae
d'Ildefonse de Tolède
Xe siècle.
BnF, Manuscrits, latin 2855, f° 93
© Bibliothèque nationale de France
Dérivée de la minuscule cursive de tradition romaine, l’écriture wisigothique (2de moitié du VIIe - VIIIe siècle), née en Espagne autour de Tolède, apparaît comme un mélange de cursive et de semi-onciale ; elle est essentiellement caractérisée par un a ouvert, un g oncial et un t bouclé à gauche. Son alphabet capital est marqué par l’influence arabe.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu