Écriture gothique
Ordo du sacre
Milieu du XIIIe siècle.
BnF, Manuscrits, latin 1246, f° 17
© Bibliothèque nationale de France
Devenant plus anguleuse, moins régulière, la minuscule caroline évolue au XIIe siècle vers la gothique.
L’écriture gothique est caractérisée par un allongement des formes rondes, la brisure des jambages des lettres, un trait d’attaque marqué au sommet des hastes qui leur donne parfois un aspect fourchu, et la ligature des formes courbes bo et de.
C’est une écriture artificielle et calligraphique, donc coûteuse en temps et en argent. Elle est jusqu’à la fin du Moyen Âge l’écriture des livres en latin, particulièrement des livres liturgiques.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu