Dédicace phénicienne d'une statue d'Osorkon Ier
par Eliba'al, roi de Byblos
Byblos (Liban), règne d'Osorkon Ier (vers 924-895 av. J.-C.).
Grès rouge, H. 60 x l. 36 cm, ép. 37,5 cm
Musée du Louvre, Antiquités égyptiennes, AO 9502.
© photo RMN/Franck Raux
Les plus anciennes inscriptions phéniciennes de quelque ampleur proviennent de Byblos, au Liban, où elles ont été gravées au nom de plusieurs rois successifs aux Xe et IXe siècles av. J.-C., comme celle du roi Eliba'al.
Cet objet est un témoin privilégié des relations qui ont été très intenses entre Byblos et l'Égypte, depuis le IIIe millénaire. Le roi Eliba'al y proclame qu'il a fait faire cette statue pour l'offrir à sa déesse, la « Dame de Byblos », afin qu'elle « prolonge ses jours et ses années de règne sur Byblos ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu