Le Champfleury de Geoffroy Tory
1529.
BnF, Réserve des livres rares, Rés. V. 515
© Bibliothèque nationale de France
L'humaniste français Geoffroy Tory (vers 1480-1533) est à la fois l'auteur et l'éditeur du Champfleury, ouvrage consacré au dessin de la lettre et à ses proportions.

Le Champfleury, l'un des plus célèbres livres de la Renaissance française, est illustré d'une centaine de compositions gravées sur bois : diagrammes, lettres capitales, treize planches d'alphabets et de modèles de lettres entrelacées ou fantaisistes.

Ce n'est pas seulement un traité consacré à la typographie ou à l'esthétique du livre, c'est aussi un manifeste, vingt ans avant celui de Du Bellay, dont le dessein est d'exalter le mérite et la dignité de la langue française. Tory cherche à établir un rapport entre les lettres et les proportions du corps humain.
Plus décisive est son action pour porter le coup de grâce aux vieux alphabets gothiques au profit du caractère romain. Pour ce faire, il dessine des alphabets d'une élégance jamais surpassée.
Il faut, dit-il, "escrire en françois comme François nous sommes"; d'où son souci de codifier la grammaire. Il réclame l'emploi de l'accent aigu, de l'apostrophe, de la cédille…
Ses remarques sur la phonétique des patois (picard, lyonnais, berrichon…) contribuent à l'histoire de la langue et font de lui un pionnier de la dialectologie.

 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu